On a écouté

¶¶¶¶ Ainsi parla Lalande ?

Michel-Richard de Lalande, maître de chapelle du Roy à partir de 1683, a vite fait de supplanter tous les autres dans les goûts du souverain. Il livre en 1684 la première version d’un Te Deum qui en connaîtra plusieurs et qui restera au répertoire de la Chapelle royale jusqu’en 1755.… Lire la suite

¶¶¶ Botticelli, ce bourguignon

On accueille avec joie un tel programme dans lequel Mihály Zeke, le nouveau chef de l’ensemble Arsys Bourgogne se lance le défi de dresser ce qu’il considère comme étant « une anthologie des plus belles pages de la littérature française a cappella de la première moitié du xxe siècle », rien… Lire la suite

¶¶¶¶ Naïs arrive à bon port

À peine trois ans après la parution de Fêtes de Polymnie qui, malgré leurs qualités, nous avaient, par certains côtés, laissés sur notre faim, György Vashegyi, le Purcell Choir et l’Orfeo Orchestra, sous la houlette du Centre de Musique Baroque de Versailles, remettent Rameau sur leur pupitre, et transforment l’essai.… Lire la suite

¶¶¶¶ La voix du milieu

Depuis la redécouverte de Farinelli, il ne se passe pas une année sans qu’un récital soit consacré à l’évocation d’une grande figure du chant. Toutefois, le domaine baroque français semble, à quelques rares exceptions près, rester hermétique à cette exploration. Même si la couverture n’en dit rien, Silentium tourne autour… Lire la suite

On y était / on y sera

Les Indes hongroises

Au fil des recréations, les deux phalanges dirigées par György Vashegyi, le Purcell Choir et l’Orfeo Orchestra, deviennent d’éminents défenseurs du répertoire lyrique français du xviiie siècle. C’est par Rameau qu’ils avaient entamé leur fructueuse collaboration avec le CMBV — Les Fêtes de Polymnie, publiées par Glossa en 2015… Lire la suite

« C’est comme ça qu’il faut faire un concert »

On se sent privilégié d’assister à un concert de Pierre Hantaï. Toute cette beauté, toute cette intelligence, toute cette sensibilité, les a-t-on bien méritées ? Ce soir-là, celui que l’on peut raisonnablement considérer comme le plus grand claveciniste de notre temps nous a paru particulièrement en forme, prenant à plusieurs reprises… Lire la suite

« Tout conspire aujourd’hui à célébrer Lully »

Raconter la vie de Jean-Baptiste Lully en quarante-cinq minutes (durée règlementaire des concerts à la Folle Journée de Nantes), c’est le pari d’Hugo Reyne — ou, plutôt que la raconter, en retracer les principales étapes, des débuts comme danseur aux côtés du jeune Louis XIV à la mort, en passant par… Lire la suite

On a lu

« Honneur, honneur, honneur à la Folie  ! »

L’illustration de couverture est déjà étonnante. La quatrième de couverture annonce la couleur : « Ceci est un conte grivois. Vous y trouverez de la baise sans rime ni raison, des meurtres, des fessées, des mutilations, des trahisons, des sommets jusqu’ici inexplorés de grossièreté et de vulgarité, de même que des pratiques… Lire la suite

Le léopard s’entache-t-il d’un héritage ?

Dans Le Léopard est mort avec ses taches, court recueil de neuf paragraphes poétiques, Marie Borel fait un emprunt à Buffon. Elle écrit : « Tous les félins se ressemblent par le naturel quoi qu’ils soient très différents. Pour la grandeur et par la figure. » (p. 10) Dans « De la dégénération des… Lire la suite

Nouvelles et réflexions diverses

Lettre ouverte à Jordi Savall, et ce qui s’ensuit

Le texte suivant est en fait constitué de trois « posts » par le violiste et violoncelliste Roberto Gini, ancien élève et collègue de Jordi Savall, publiés sur Facebook les 19, 21 et 23 juillet 2017, en réaction à une interview que Jordi Savall… Lire la suite

Les mineurs isolés étrangers valent-ils moins que les autres ?

Alors que les annonces de coupes budgétaires pleuvent au même rythme que celles d’arrivée de migrants, j’angoisse. J’angoisse pour les mineurs qui se trouvent dans ces bateaux qui échouent en mer. Ces mineurs que nous sommes censés protéger mais pour lesquels il n’y a plus de place, plus d’argent, plus… Lire la suite

On fait à manger

Mafalde corte con Zucchine e Gamberetti

On dit toujours force mal des réseaux sociaux, mais sans Instagram, peut-être n’aurais-je jamais connu cette recette qui, disons-le tout net, nous transporte à des cimes gastronomiques. C’est @flonot qui me l’a apprise et qui m’a autorisé à la transmettre à mon tour. Comme souvent avec la cuisine… Lire la suite

Crostata di ricotta romana con limone

Voici, pour le printemps ou l’été, pour les jours chauds ou les autres, un dessert italien assez léger mais très goûteux, et très facile à réaliser (le plus difficile, c’est de faire la pâte sablée : donc c’est très facile).

Liste des ingrédients ci-contre.

On prépare d’abord sa pâte sablée. Dans un saladier… Lire la suite